Se connecter avec nous

Actualités

Grève de la faim au Gabon : Ali Bongo et sa famille dénoncent les abus du régime actuel

Avatar de Le stagiaire

Publié

sur

Grève de la faim au Gabon : Ali Bongo et sa famille dénoncent les abus du régime actuel

Le 13 mai, l’ancien président gabonais Ali Bongo et ses deux plus jeunes fils, Jalil et Bilal, ont entamé une grève de la faim pour protester contre ce qu’ils dénoncent comme des « actes de torture » perpétrés par le régime actuel. Cette action radicale vise à attirer l’attention sur la « séquestration » dont ils affirment être victimes, ainsi que d’autres membres de leur famille depuis le coup d’État de 2023.

Assignés à résidence et privés de droits fondamentaux

Depuis le renversement du pouvoir par le général Brice Oligui Nguema en août dernier, Ali Bongo, son épouse Sylvia Bongo, et leurs fils Jalil et Bilal ont été placés en résidence surveillée, sans accès aux moyens de communication extérieurs. Ils dénoncent également des actes de torture infligés à leur famille, dont Sylvia Bongo et leur fils Noureddin, actuellement en détention.

L’avocat du clan Bongo réagit

François Zimeray, l’avocat représentant le clan Bongo, souligne que cette grève de la faim est motivée par le non-respect des droits fondamentaux de la famille. « Cela fait neuf mois que cette famille est privée de sa liberté, que leur mère et leurs frères sont arrêtés et torturés, et qu’eux-mêmes ne jouissent d’aucun des droits fondamentaux qui sont reconnus à chacun », déclare-t-il.

Plainte déposée à Paris

En plus de la grève de la faim, Ali Bongo, Sylvia Bongo, et leurs fils Noureddin et Jalil, tous de nationalité française à l’exception de Bilal, ont décidé de déposer une plainte à Paris contre le nouveau régime gabonais. Leur objectif est de faire entendre leur voix sur la scène internationale et de demander justice pour les violations des droits humains dont ils se disent victimes.

Une situation tendue

Cette grève de la faim souligne la tension croissante au Gabon depuis le coup d’État de l’année précédente. Alors que le gouvernement actuel nie toute implication dans des actes de torture, la situation reste volatile, avec des appels internationaux à la protection des droits de l’homme et à un règlement pacifique de la crise politique.

Cet article illustre les efforts désespérés d’Ali Bongo et de sa famille pour faire face à ce qu’ils perçoivent comme une injustice flagrante, tout en mettant en lumière les défis auxquels est confronté le pays dans son ensemble pour trouver une solution durable à cette crise.

##Ali Bongo##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION