Se connecter avec nous

Actualités

Justice : Un homme emprisonné pour avoir retiré son préservatif sans consentement lors d’un rapport sexuel

Publié

sur

Un homme de Brixton, Guy Mukendi, âgé de 39 ans, a été condamné à plus de quatre ans de prison pour viol après avoir retiré son préservatif au cours d’un rapport sexuel sans le consentement de sa partenaire. La sentence a été prononcée par l’Inner London Crown Court, après que la victime a témoigné n’avoir consenti à l’acte sexuel que sous la condition d’utiliser une protection.

Le « stealthing », un crime reconnu comme viol

Cet acte, connu sous le nom de « stealthing », est considéré comme un viol en droit anglais. La victime a signalé l’agression à la police métropolitaine le 9 mai 2023, expliquant que Mukendi avait violé leur accord de consentement en retirant le préservatif sans son consentement.

Des preuves accablantes

Les enquêteurs ont récupéré des messages textuels échangés entre Mukendi et la victime, où Mukendi s’excusait pour son geste, affirmant qu’il n’avait pas eu de rapports sexuels depuis longtemps. Ces messages, dont la femme avait fait des captures d’écran avant leur suppression par Mukendi, ont constitué des preuves cruciales lors du procès. Malgré ses dénégations, Mukendi a été reconnu coupable et condamné à quatre ans et trois mois de prison.

Une enquête solide et un verdict clair

L’agent-détective Jack Earl, qui a dirigé l’enquête, a souligné la solidité des preuves contre Mukendi, ce qui a permis de convaincre le jury sans équivoque. « Nous étions déterminés à rendre justice à la victime et nous continuerons à sensibiliser le public au fait que ce crime est une forme de viol », a déclaré M. Earl. Il a également salué le courage de la victime pour avoir signalé l’agression rapidement.

CSAF

Soutien aux victimes de violences sexuelles

Kate Holmes, responsable des lignes d’assistance téléphonique pour les victimes de violences sexuelles à Survivors Gateway, a insisté sur l’importance de soutenir les victimes. « Les survivants de violences sexuelles à Londres peuvent contacter le Survivor’s Gateway au 0808 801 0860 pour obtenir un soutien confidentiel, sans jugement, et être orientés vers des services de conseil et de plaidoyer pratique », a-t-elle déclaré.

Ce verdict souligne l’importance de la reconnaissance et de la condamnation du « stealthing » comme une forme de viol, renforçant ainsi la protection des droits des victimes de violences sexuelles.

##Homme##

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION