Se connecter avec nous

Actualités

Le Franc CFA : Une monnaie prisée au Nigeria et au Ghana

Avatar de Richard

Publié

sur

Le Franc CFA : Une monnaie prisée au Nigeria et au Ghana

Le franc CFA, longtemps controversé dans les pays de la zone franc, gagne en popularité au Nigeria et au Ghana, offrant une stabilité de convertibilité en contraste avec l’effondrement du naira et du cedi. Malgré leur poids majeur dans la CEDEAO, ces pays représentant 60% de son PIB voient une montée en puissance du franc CFA, suscitant des débats autour de ses impacts économiques.

Demande croissante du franc CFA au Ghana et au Nigeria

L’aéroport d’Accra et les bureaux de change de Lagos témoignent d’une demande croissante pour le franc CFA. Son taux de conversion proche du dollar américain attire les voyageurs en provenance de pays utilisant cette devise. La rareté de liquidités en nairas et la dépréciation du naira au Nigeria renforcent cette tendance, offrant parfois des taux avantageux, comme les 1875 nairas pour 1000 francs CFA.

Perceptions divergentes et intérêt commun

Alors que le franc CFA est perçu comme un symbole de domination économique française dans certains pays de la zone franc, au Nigeria et au Ghana, l’intérêt grandissant repose sur sa facilité de conversion et sa relative stabilité. Ce phénomène soulève des débats sur la vision contrastée de cette devise au sein de la région ouest-africaine.

Impact régional et distorsion des prix

Le paradoxe réside dans le fait que malgré leur poids économique significatif au sein de la CEDEAO, le Nigeria et le Ghana voient leurs économies fragilisées par des facteurs externes, contrairement à la relative stabilité du franc CFA. Cette appréciation de cette devise provoque une distorsion des prix dans les zones frontalières, affectant les populations rurales avec des revenus peu flexibles, mettant en lumière un enjeu économique régional majeur.

Silence des banques centrales

Un point clé demeure le manque de communication des banques centrales sur cette problématique. Leurs positions et stratégies face à l’utilisation croissante du franc CFA au Nigeria et au Ghana restent floues, laissant planer des incertitudes quant aux actions futures pour atténuer les impacts de cette tendance sur les économies régionales.

Cette dynamique en évolution du franc CFA dans deux des plus grandes économies de la CEDEAO révèle des tensions et des défis économiques complexes, nécessitant une réflexion approfondie et une potentielle collaboration entre les différents acteurs économiques de la région pour prévenir d’éventuels déséquilibres.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION