Se connecter avec nous

Faits divers

Côte d’Ivoire : Assassinée ce 31 mars, le présumé assassin de la jeune femme arrêté ce 2 avril au Ghana

Avatar de Richard

Publié

sur

Côte d'Ivoire : Assassinée ce 31 mars, le présumé assassin de la jeune femme arrêté ce 2 avril au Ghana

Hanvo, village paisible situé à onze kilomètres de Maféré en Côte d’Ivoire, est aujourd’hui le théâtre d’une tragédie sans précédent. Dans la nuit du dimanche 31 mars 2024, alors que la Pâque était célébrée dans la quiétude habituelle, une jeune femme a été sauvagement assassinée, plongeant la communauté dans le deuil et la consternation.

Le drame : une querelle amoureuse qui tourne au cauchemar

La victime, identifiée comme N’da Abekan Anne Ornella, aurait été tuée par son petit ami, N. E. F., un jeune conducteur de taxi, lors d’une altercation tragique. Selon les témoignages recueillis auprès du voisinage, le couple était souvent en proie à des disputes et des accès de jalousie. Une de ces querelles aurait malheureusement abouti à cette issue fatale.

Témoin oculaire : une amie impuissante face à la violence

A. S. Thérèse, une amie proche de la victime, a assisté à une partie de l’horreur. Alertée par les appels à l’aide d’Ornella, elle s’est précipitée vers elle, mais s’est retrouvée incapable d’intervenir alors que N. E. F. exerçait une violence inouïe. Revenant avec l’aide de jeunes du village pour tenter d’arrêter le massacre, ils ont découvert avec effroi la disparition d’Ornella, ainsi que des traces macabres laissées sur les lieux.

La macabre découverte en Côte d’Ivoire

Après une recherche désespérée, le corps sans vie d’Ornella a été retrouvé, abandonné dans un buisson à proximité du lieu de l’altercation. La jeune femme avait été sauvagement assassinée, la gorge tranchée, et n’était vêtue que d’un collant, témoignage poignant de la violence de l’acte.

Justice en marche : l’arrestation du présumé meurtrier

Face à l’indignation générale, les autorités ont rapidement réagi. Le présumé meurtrier, N. E. F., a été appréhendé par la police ghanéenne sur le territoire ghanéen le mardi 2 avril 2024. Transféré aux autorités ivoiriennes, il est désormais entre les mains de la justice pour être jugé selon la gravité de son crime.

La communauté de Hanvo est aujourd’hui plongée dans la douleur et l’incompréhension. L’onde de choc de ce drame s’étend bien au-delà des frontières du village, rappelant cruellement la fragilité de la vie et la nécessité d’une vigilance collective contre la violence domestique.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION