Se connecter avec nous

Actualités

CEDEAO : La Guinée du Général Doumbouya va-t-elle suivre les pays de l’AES ?

Avatar de Richard

Publié

sur

CEDEAO : La Guinée va-t-elle suivre les pays de l’AES ?

Le retrait spectaculaire du Mali, du Burkina Faso et du Niger de la CEDEAO, avec effet immédiat, renforce considérablement le projet de construction de l’Alliance des États du Sahel (AES). Ce mouvement marque la transition d’une alliance de circonstance à une union idéologique, géographique et politique entre ces trois pays, soutenue par la Russie de Vladimir Poutine.

Le soutien guinéen lors du putsch au Niger : Un prélude au divorce avec la CEDEAO

Lors du putsch militaire au Niger en juillet 2023, la Guinée avait manifesté un soutien sans équivoque aux militaires nigériens, marquant ainsi le début de la divergence avec la CEDEAO. Le communiqué des militaires guinéens du CNRD avait dénoncé les sanctions et mis en garde contre une intervention militaire risquant de désintégrer la CEDEAO.

Six mois après le putsch au Niger : Le Mali, le Burkina Faso et le Niger quittent la CEDEAO

Malgré un délai de rétraction d’un an, les trois pays ne se sentent plus politiquement liés à la CEDEAO, notamment en raison des sanctions économiques imposées. Leur départ effectif de l’organisation régionale laisse présager une nouvelle ère pour l’Alliance des États du Sahel.

La Guinée, quatrième laron de l’Alliance : Soutien politique et économique crucial

La Guinée a continué d’apporter un soutien politique indéfectible aux régimes militaires du Mali, du Burkina Faso et du Niger, tout en fournissant une assistance commerciale pour contourner les sanctions de la CEDEAO. Le port de Conakry reste vital pour l’économie malienne et nigerienne, malgré des tensions récentes au sein de l’OMVS.

Le Général Doumbouya et l’alignement international : Une position non-alignée, pro-guinéenne et africaine

Le Général Mamadi Doumbouya, leader guinéen, affirme la position non-alignée de la Guinée tout en soulignant son attachement au panafricanisme. Ses déclarations, contrastant avec la rhétorique du leader malien Assimi Goita, laissent entrevoir des divergences au sein de l’Alliance des États du Sahel.

L’avenir incertain de l’Alliance sahélienne : La Guinée peut-elle rejoindre le projet ?

Alors que le Général Doumbouya revendique fièrement le non-alignement de la Guinée, l’avenir de l’Alliance des États du Sahel demeure incertain. La possibilité que la Guinée se joigne à cette alliance, si elle se sent acculée sur la scène internationale, n’est pas exclue. Le pays conserve un pouvoir de négociation stratégique en raison de son industrie minière et de ses relations directes avec les grandes puissances émergentes et dominantes.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION